La petite histoire du 1er 750km Chalonnais


ParFred Wascat- Publié le06 janvier 2009

Vol du 14 Juillet 2008 : 751 Kms

Ecury sur Coole - Blois - Bar/seine - Soissons - Ecury sur Coole

Tout démarre environ une semaine avant le vol en regardant la météo du Dimanche soir sur TF1 : la présentatrice annonce une « belle fin de semaine avec un rafraîchissement des températures lié à un flux de Nord». Je me dis qu'il va peut être y avoir un créneau pour un grand vol....

Je ressors dans la semaine mes cartes pour préparer un circuit, j'hésite beaucoup entre une solution « aller - retour » qui permet de rester le plus longtemps possible dans les zones favorables et le circuit en 3 points de virage qui limite l'éloignement.

C'est effectivement un rêve au club d'aller virer Poitiers, mais je reste très sceptique sur un point de virage à plus de 375km et perpendiculaire aux alignements (le flux prévu sera de Nord)... Cette solution ne m'enchante guère et je décide donc de partir sur un circuit plus raisonnable => « Blois - Bar/seine - Soissons » : 751km.

Le week end arrive rapidement mais la masse d'air se fait attendre : samedi c'est très mauvais, dimanche ce n'est pas grandiose, ça fini tout de même par se lever vers 15h30. Je décolle pour un aller-retour Soissons histoire de préparer ma dernière branche et de regarder les champs vachables (on ne sait jamais)... La grande journée est prévue pour le lendemain (14 Juillet). Je me réveille donc à 6h00, le ciel est bleu et il fait relativement froid (8°C) c'est plutôt de bonne augure ! Après 40 minutes de route, j'arrive au terrain vers 7h30 suivi par Nicolas, Damien et PP vers 8h00. Les planeurs sont en piste rapidement et nous sommes tous prêts à 9h45. J'ai mis 60 litres dans l'ASW20, c'est très peu en comparaison de ce que l'on met dans un LS8 (ou tout autre planeur moderne), mais pour ceux qui ne connaissent pas l'ASW20, il faut savoir que ces vieux planeurs n'apprécient guère les fortes charges, mes 60 litres seront, je crois, bien assez...

Le décollage est prévu à 10h30, malheureusement les cumulus ne sont pas là et il faut retarder le départ. Denis en profite pour faire le rituel Briefing et bien évidemment les barbules arrivent au même moment ...

Finalement je décolle un peu avant 11h00 pour un remorqué à 1000m (afin de récupérer un peu de temps...) largage à 950m et je passe la ligne dans la foulée. Il est 11h05 c'est parti !

Je prends mon 1er vario juste avant Vatry, ça monte pas trop mal, je fais le plaf. à 900m afin de passer la zone tranquillement... En quittant, la tour de Vatry m'indique que mon message est pratiquement inaudible : je comprends de mon coté que la radio vient une nouvelle fois de rendre l'âme... C'est maintenant une habitude !

Le vol continue et j'essaye de cheminer sans trop descendre, il y a environ 1100m en passant la Seine. A midi, je suis à 20km de Pont sur Yonne, le PDA me fait un peu peur et m'annonce une arrivée à 20h10 (gloups..), je ne suis pas rendu.

Je prends un peu de temps pour manger en passant travers Montargis, malheureusement je cafouille - ça m'énerve, je ne trouve pas de vario correct. Je suis finalement obligé vers 600m de spiraler dans un petit 1,5 m/s .... Après réflexion, je m'aperçois que les bons varios se situent dans le dernier tiers du plaf, ce sera vrai pratiquement tout le vol et encore plus flagrant après 17h00...

Bref, la Loire est maintenant à portée de vue, en y arrivant, les conditions vont encore s'améliorer. Entre Orléans et Blois, ça chemine formidablement bien, les plafonds sont en plus passés à 1500m.

J'ai juste un petit problème avec mon PDA : il perd constamment les satellites, l'info est pourtant bonne (elle vient du flarm) mais la connectique du PDA s'est oxydée et provoque des coupures d'infos. Je me prépare à virer à l'ancienne... Heureusement, l'électronique retrouve ses esprits juste au bon moment et bascule sur Bar/seine. J'ai viré à 14h07, cela fait un petit 90km/h de moyenne.
La deuxième branche se passe mieux, le plafond a encore augmenté pour être à +/-1700m. Mon heure d'arrivée s'améliore également, elle est maintenant annoncée à 19h45. Tout s'enchaîne bien, les conditions sont très homogènes et je commence à y croire. Je ne prends plus que des gros varios, malheureusement j'oublie de rester haut et bien sûr je fais un point bas (relatif) à 450m après St Florentin - ça m'énerve d'autant plus qu'il y avait 3m/s juste avant, bon c'est ainsi et de toute façon c'est fait. Je remonte dans un 2 m/s qui passe ma foi rapidement à 3m/s, je limite la casse finalement... En montant dans ma pompe, je trouve que les nuages à l'Est sont moins beaux, il y a comme qui dirait une petite couche d'alto Cu qui limite l'ensoleillement, je n'ai pas envie de rester bloqué sur Bar/seine et je décide de faire un gros plafond avant le point. Ce sera ma meilleure idée de la journée car en déloguant les vols de PP et Nicolas (qui sont partis sur le même circuit), on s'aperçoit que la différence se fait dans cette zone. Mon plafond me permettra de récupérer plus facilement les rues vers le nord.

L'heure tourne mais cette branche vers Soissons est dans le lit du vent, ce qui facilite grandement la progression. Il y a des rues magnifiques et j'arrive dans les environs de Montmirail à 17h45, il ne me reste plus qu'à virer Soissons et rentrer.

Mon PDA annonce une heure d'atterrissage à 19h15, il ne se trompera pas... Je décide de voler tranquillement et surtout de ne plus descendre (je suis dans les temps, ce serait dommage de se louper maintenant). Je vire Soissons à 18h20 mais je cafouille encore. La masse d'air est entrain de s'affaisser sérieusement... Je finis tout de même par arriver au km 60 sous un magnifique cumulus qui étonnament ne donne qu'1m/s à 1000m. Je crois qu'il ne fait pas bon de faire un point bas en ce moment ...

PP et Nicolas décident quant à eux de ne pas aller à Soissons et rentrent au bercail.
Il est maintenant 18h55 et je repasse la vallée de la Marne du coté d'Auvillé, c'est gagné, je suis à 1600m à 45km.

Je termine donc mon vol par une longue arrivée suivi d'un petit passage histoire de marquer le coup.

Le 1er 750km Chalonnais est enfin réalisé !

Je suis content d'avoir montré que mon bon vieil ASW20 à winglet fluo était capable de faire ce vol. (Bravo à lui, il fêtait justement ses 30 ans cette année 2008 !)
J'espère qu'il ouvrira la voie vers de plus grands circuits, nous en avons les moyens (LS8-18 , Nimbus3 ) et les pilotes (Marco, Jacko, Damien, Eric, PP, Cédric, ... liste non exhaustive bien sûr).

Il n'y a plus maintenant qu'à tous nous remotiver pour 2009 - Circuiteurs, à vos panneaux !

Fichier attachéTaille
le 750km au format IGC372.13 Ko

Bravo Fred !!!

Je viens de tomber sur l'article en venant chercher des news pr les chpts de France de juillet.
Je suis très heureux pr Fred avec qui j'ai appris à circuiter à Soissons pendant notre jeunesse...
Ça donne envi de réaliser la même chose bien sûr.
Ce jour là j'étais en Allemagne pour un championnat, j'avais vu arriver la belle journée et j'avais contacté les gars de mon club. Mais coincés par le Notam du 14 juillet, ils n'ont pas pu décoller de bonne heure.

Chapeau, sur un ASW20 ce n’était pas gagné.
@+ florent.treilhes@free.fr

Bravo EKOKILO pour ce vol magnifique : tu as chatouillé les oies sauvages, les vues doivent être extraordinaires. Content que tu aies pris un grand plaisir ! A quand Ecury - Fez ? Je suis partant !

Abdel.