Procédure pratique de treuillage


Exemple : ASK 21.

 

Avant le premier vol

Visite prévol.
Essai radio.
Planeur aligné, au niveau des V, pilote prêt.
Essai de largage (automatique et manuel).
Check-list (CRIS).
Accrochage du câble.
Ailes horizontales.

Procédure radio

Ultime vérification de la cabine et du verrouillage des verrières.
Approche : rien en finale, aligné ou au décollage, ou risquant de survoler les pistes.
Abords : dégagés, rien devant (tracteur, véhicules, ou curieux).

Planeur : « Le treuil, tu peux tendre pour un ASK 21 ».
Treuil : « Ici le treuil, je tends pour un ASK 21 ».

Câble tendu.

Planeur : « Tendu ».
Treuil : « Tendu ».
Treuil : « Châlons-Ecury, attention treuillage de planeur immédiat vers 2000 ft (QFE) sur la 04/22 ».

Roulage jusqu’à V.I.
Décollage, léger palier ascendant.
Assiette de montée appliquée progressivement et en souplesse.

Si la vitesse est incorrecte, l’annoncer à la radio tout de suite.

Sans radio ou panne de celle-ci :

- Vitesse trop faible : battements de dérive, et si persistance, rendre la main.
- Vitesse trop rapide : battements d’ailerons.

Par vent traversier : corriger la dérive tout de suite si nécessaire et dès que possible. Le treuil signale le sens de correction éventuellement à appliquer, jusqu’au retour dans l’axe. Le largage doit avoir lieu sur cet axe, de façon à ce que le câble et le parachute tombent sur la piste, face au treuil.

Fin de treuillée, le treuil ralentit. Le planeur reprend son assiette de référence et largue automatiquement (manuellement si nécessaire). Pas de message radio.

En cas de casse de câble ou de largage intempestif, le pilote actionne la poignée de largage pour la sécurité et annonce « ASK 21 largué », puis :

  • à moins de 150m de hauteur : atterrissage plein A.F. dans l’axe.
  • à plus de 150m : P.T.L. basse altitude et annonce radio sur les intentions du pilote.

 

Procédure d’urgence : « Treuil stop ! ».



Outils

Les stages